Historique

 

 

Lithographie de l'hôtel de ville peu avant sa destruction.

Période préhistorique

D es silex taillés du paléolithique, des pierres polies du néolithique attestent une occupation ancienne et le toponymes Authie (du celtique alt : hauteur) rappellent la présence des Celtes à l’âge de bronze.

Période gallo-romaine

Auxi porte le nom d’Alciacum ou de domaine d’Alcius et connaît sur les plateaux environnants des « villae » qui sont grandes exploitations agricoles.

Période franque

Les Mérovingiens occupent « la Montage » et à partir du VIIème siècle, le Ponthieu et la vallée de l’Authie sont évangélisés

Période féodale

En 1178, Philippe d’Alsace, Comte de Flandre, fait construire le Château. En 1213, est fondée la Maladrerie (hôpital pour lépreux) En 1244, l’Authie (frontière naturelle depuis toujours) devient frontière d’Etat et divise Auxi en deux parties : Auxi-Artois et Auxi-Picardie.

Période des Comtes d’Artois et les Ducs de Bourgogne

En 1275 apparaît le fief de Lannoy. La guerre de Cent Ans débute en 1337 et nous apporte deux désastres : Crécy en 1346 et Azincourt en 1415. En 1412 est fondé l’Hôpital Saint Nicolas, Auxi est le théâtre de la lutte entre le Duc de Bourgogne Charles le Téméraire et le Roi de France Louis XI qui fait démanteler le château.

Période des Empereurs Germaniques et Rois d’Espagne

En 1493, les Allemands de l’Empereur Maximilien pillent la ville et brûlent l’Eglise dont la reconstruction est décidée par le maréchal de France, Philippe de Crèvecoeur d’Esquerdes. En 1507, on fixe les usages particuliers à Auxi en rédigeant les coutumes. En 1532, un beau et grand pont est construit sur l’Authie. En 1568, Lamoral, comte d’Egmont, seigneur d’Auxi partisan de l’indépendance des Pays-Bas est décapité à Bruxelles (Héros immortalisé par Beethoven et Goethe). Vers 1580, le Baillage (notre Hôtel de Ville actuel) est construit. Entre 1605 et 1611, le Duc de Cröy fait exécuter des gouaches représentant le Bourg et l’Eglise d’Auxi. En 1627, est fondé le Couvents des Brigittins. En 1659, par le traité des Pyrénées, Auxi est rattaché au royaume de France.

 

Période des règnes de Louis XIV et Louis XV

En 1745, l’Eglise Saint Martin est dotée d’un orgue de 28 jeux (restauré en 1993)

 

Période révolutionnaire

En septembre 1791, Louis Joseph Wallart est élu député de l’Assemblée Législative. En août 1793, la convention décrète d’unifier les deux parties d’Auxi en changeant le nom d’Auxi-le-Château pour Auxi-la-Réunion.

Période Napoléonienne (de Napoléon Ier à Napoléon III)

Auxi se développe avec une vingtaine de petites entreprises, un bureau de poste, un hospice, des écoles, un collège. L’Hôtel de Ville est reconstruit entre 1860 et 1862 dans le style néogothique.

Période républicaine

En 1874, est fondé l’Ouvroir, maison d’éducation pour jeunes filles. En 1879, la ligne de chemin de fer Lille-Le Tréport passe par Auxi qui connaît une ère de prospérité, grâce aux manufactures de chaussures. 1914-1918, pour la patrie, 78 enfants d’Auxi ont fait le sacrifice de leur vie. En 1920, les Emailleries Aubecq commencent leur production d’articles ménagers et les années suivantes, des familles belges et françaises s’installent dans les Cités Foch et du Soleil.

Période contemporaine

Entre mai 40 et septembre 44, Auxi vit une période de bombardements sous l’occupation allemande. 1939-1945 Auxi compte à nouveau 40 victimes. En 1957, est construit le Collège. Jusqu’à aujourd’hui, une politique de logements se développe avec la création de résidences (Commune de Paris, rue de Noeux, du 8 Mai 1945, du 11 Novembre 1918, de Lannoy, du Moulin, Papillon, rue Victor Hugo, du Soleil), l’implantation d’équipements nouveaux assurent à la population une certaine qualité de vie (gymnases, terrains de sports, tennis, salle de judo et de tennis de table, terrain de camping, agrandissement des locaux de la mairie et des écoles, maison médicale, centre de secours, maison de retraite médicalisée, Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement, Village de Vacances. 2011, est engagée la reconstruction du collège et de la station d’épuration.